Métiers

Business developer jeu video et esport

Les intitulés du poste peuvent prendre différents noms : responsable commercial, responsable du développement et des partenariats, business development director ou encore account manager. Peu importe, le business developer jeu vidéo et/ou esport est responsable de la création, du développement et de l’application d’une stratégie afin de trouver des opportunités de revenus.

Métier

Le business developer doit donc entretenir un portefeuille clients, fidéliser et rechercher de nouveaux partenaires dans des secteurs qu’il connaît bien. Autrement dit, augmenter l’activité de l’entreprise. Il peut exercer au sein d’un éditeur ou bien faire partie d’une agence qui travaille pour des entreprises du jeu vidéo. C’est le cas de Good Game Management.

« Dans notre cas, il s’agit d’accompagner les marques et les médias dans leur compréhension de l’esport et la mise en place de stratégies de communication et de partenariats pertinentes – stratégies liées à des investissements, avance Thomas Gavache, fondateur de l’agence. L’esport diffère du gaming au sens large et ne concerne que la pratique compétitive du jeu vidéo. En ce sens, le « business de l’esport » se rapproche plus de celui du sport (sponsoring, merchandising, droits de diffusion des compétitions, etc.) que de celui du jeu vidéo. »


THOMAS GAVACHE
Fondateur de l’agence Good Game Management

Bien qu’il ne soit pas au coeur de la création du jeu vidéo, il fait donc partie de ces métiers moins visibles pour un joueur, mais tout autant essentiel.

Missions

Au quotidien, les missions du business developer sont de garantir la bonne relation entre l’entreprise, les clients et les partenaires.
En parallèle, il en cherche de nouveaux afin d’anticiper les projets futurs. C’est pourquoi, en maîtrisant les aspects techniques de son métier, mais aussi en possédant une vision des enjeux du secteur d’activité, il permet aux studios d’accroître le chiffre d’affaires. En travaillant sur l’esport, le business developer chercher à actionner d’autres leviers de croissance.

« Chez Webedia être business developer dans le monde de l’esport, c’est avoir pour objectif de développer des revenus liés à des actifs « esport » qui sont générateurs d’audience. En d’autres termes, nous monétisons auprès des marques une audience générée par nos actifs tels que : des teams de joueurs professionnels (PSG Esports, LeStream Esport), des compétitions nationales (la Ligue Française de League of Legends), des talents (influenceurs, streamers, casters) et des médias spécialisés (Jeuxvideo.com, Millenium) », souligne Camille Emié, account director au sein de Webedia.


CAMILLE EMIÉ
Account Director au sein de Webedia

Compétences

Pour occuper ce poste stratégique, un business developer doit être en mesure de pouvoir :

  • Anticiper les opportunités
  • Être à l’écoute des marchés
  • Fédérer et piloter une équipe
  • Appliquer les techniques de prospection commerciale
  • Appliquer les techniques de marketing opérationnel
  • Savoir négocier
  • Disposer de connaissances du milieu jeu vidéo et esport

« Il faut avant tout faire preuve de pédagogie, être capable d’expliquer ce qu’est League of Legends et ce qu’un partenariat avec le championnat d’Europe peut apporter à une marque à un(e) responsable marketing qui n’y a jamais joué, voire n’a jamais réellement joué aux jeux vidéos », explique Thomas Gavache.

Qualités

Cette activité demande un certain nombre de qualités dont une aisance à l’oral significative. Mais ce n’est pas tout, le business developer doit posséder un esprit :

  • Pédagogique
  • Relationnel
  • Curieux
  • Entrepreneurial
  • Créatif

« On parle souvent de fibre commerciale et d’un certain bagou pour être à l’aise dans ce métier. Pour ma part, je suis persuadée que ce sont des qualités qui peuvent se déclarer avec le temps, grâce aux challenges relevés dans d’autres expériences professionnelles et grâce à différentes rencontres », précise Camille Emié.


CAMILLE EMIÉ
Account Director au sein deWebedia

Niveau d’étude nécessaire

Un niveau Bac est nécessaire pour se diriger vers ce métier. Ensuite, une spécialisation en jeu vidéo est recommandée afin de comprendre les enjeux de la filière. Une orientation en DUT ou BTS techniques de commercialisation ou en marketing est possible aussi avant d’intégrer une école spécialisée.

« Après un Bac littéraire à l’Ecole Active Bilingue Jeannine Manuel (Paris), je suis partie faire des études de sciences-politiques à Londres. De retour à Paris en Master à Sciences Po, j’ai fini par m’orienter vers le marketing puis vers le monde du sport en intégrant en 2015 le Comité de candidature de Paris 2024 pour les Jeux olympiques et paralympiques. Après cette campagne et la victoire de Paris, je suis passée par l’agence Havas Sports & Entertainment, toujours dans le sport, pour finalement rejoindre Webedia en 2019 ainsi que ma passion pour les jeux vidéo qui me suit depuis l’enfance », raconte Camille Emié.

Quelle formation ?

Une formation au business du jeu vidéo et de l’esport est un gage d’employabilité plus important. L’école G. Business forme les talents de demain en enseignant connaissances et compétences à travers un Bachelor Management & Business, option jeux vidéo et esport. Une formation accessible après un Bac ou en admission parallèle. En trois ans, elle offre toutes les connaissances en marketing, développement commercial, gestion, communication en vue d’intégrer une équipe de business developer.

en savoir plus

« L’idéal est d’être familier avec cet univers. En tant qu’ancienne joueuse de World of Warcraft (à l’époque de Burning Crusade en 2007), j’avais déjà l’âme d’une gameuse avant d’arriver dans le milieu. Après, nul besoin d’être un expert esport pour travailler en tant que business developer, on peut très bien intégrer cet univers en apportant d’autres compétences comme par exemple sa connaissance des marques et du sponsoring. La partie technique de l’esport peut s’apprendre au fur et à mesure », souligne Camille Emié.

Et pour préparer à des postes à responsabilités, il est conseillé tout de même de poursuivre vers un MBA spécialisé management de l’esport. Accessible après le Bachelor G. BS ou en admission parallèle (après un Bac +3 ou Bac +4 validé), il permet d’approfondir et se spécialiser dans le marketing, la communication et transformation digitale du jeu vidéo, dans l’entrepreneuriat, le management de projet et de l’innovation du jeu vidéo. Ou dans le management de l’esport. Une formation en deux ans.

« J’ai passé un Bac S, suivi d’une prépa éco puis d’une école de commerce (NEOMA Business School). J’ai ensuite rejoint Google en Irlande pendant près de 4 ans, puis Twitter à l’ouverture du bureau parisien en 2013. D’abord sur un rôle commercial, comme chez Google (développement de la relation avec les marques et les agences), puis sur les partenariats de contenus et de monétisation avec les ayants-droits et diffuseurs sportifs. C’est ce travail avec le milieu du sport (sponsors, clubs, compétitions, diffuseurs, etc.) sur des problématiques digitales qui m’a amené à l’esport à titre professionnel, en plus du fait que je sois joueur de longue date », détaille Thomas Gavache.


THOMAS GAVACHE
Fondateur de Good Game Management

Salaire

La rémunération d’un business developer est variable selon les studios. Elle peut débuter à 35 000 euros brut annuels et monter à plus de 80 000 euros en fonction des résultats obtenus.

Evolution de carrière

Le business developer intègre d’abord une équipe avant de pouvoir prendre des responsabilités. Ensuite, à force d’expérience, il peut être amené à évoluer vers un poste plus important comme la direction marketing du studio.

En résumé

👑 Quelles sont les missions du business developer jeu vidéo et esport ?

Le business developer a pour mission de garantir la bonne relation entre l’entreprise, les clients et les partenaires.

💰 Quel est le salaire du business developer jeu vidéo et esport ?

Le salaire peut débuter à 35 000 euros brut annuels et monter à plus de 80 000 euros en fonction des résultats obtenus.

🧠 Quel niveau d’étude pour devenir business developer jeu vidéo et esport ?

Idéalement un Bac +5 lié aux métiers commerciaux avec une spécialisation au secteur du jeu vidéo. Un Bac +3 peut aussi convenir mais pour des responsabilités moindres.

🎓 Quel Bac choisir pour devenir business developer jeu vidéo et esport ?

Un Bac autour des matières économiques et / ou scientifiques est recommandé puis poursuivre ses études dans des écoles post-bac.

Métiers proches de business developer jeu video et esport

Continuez vos recherches autour des métiers du management liés au jeu vidéo :

Remerciements

Cette fiche métier « Business developer jeu video et esport » a été réalisée avec l’aide de professionnels du secteur du jeu vidéo. Découvrez leur entreprise :

Camille Emié
Account Director
Thomas Gavache
CEO